Relation tête/cage thoracique/bassin

Mis à jour : janv 15

L'immersion au monde se fait par la porte du cou. La tête, que l'on nommait auparavant chef, bouge depuis l'axis, bien que supportée par Atlas. Dans une souplesse spontanée, survient l'étreinte à travers le délassement de la cage thoracique, qui, se balançant au gré du temps, comme un pont suspendue, relie la terre/bassin au ciel/tête. L'épée du sternum, vient se loger tout au centre, pour établir les connexions cervicales/dorsales, via le diaphragme, d'où jailli le souffle de vie.




140 vues