Miroir, miroir, ouvre-moi le coeur!

Mis à jour : janv 19

La traverse de l'épée du sternum, réfléchit le sacrum; plateaux se balançant incessamment avec justesse au gré des courbes du rachis. Le candélabre des sept premières côtes et des épaules, forment une armure lumineuse qui se joint au tronc par le sternum. La petite clef, la clavicule, permet l'ouverture des bras afin d'embrasser avec force l'âge d'or. Flottant entre deux mondes, les dernières côtes pointent vers la direction privilégiée; le ciel ou la terre.


59 vues